LA MAGIE D'INTERNET #8


Le mois de Décembre aura-t-il une année de plus raison de cet espace d'expression qu'est mon blog, soumis malgré moi à la saisonnalité ?

Commençons d'ores et déjà avec les contenus vidéo que j'ai appréciés récemment sur l'Internet.

Sans surprise, j'ai regardé avec beaucoup d'attention les vidéos publiées sur la chaîne YouTube de La Grande Librairie. Il s'agit d'une émission littéraire animée par François Busnel, diffusée en prime time le mercredi sur France 5. Chaque semaine, sont invités sur le plateau des auteurs et autrices qui viennent évoquer leur dernière publication. Moment de découverte pour les téléspectateurs, moment d'autopromotion pour les personnalités présentes. Quant à François Busnel, figure de l'intellectuel centrale, il tente d'articuler l'émission autour des différents livres présentés, en trouvant tant bien que mal des possibles liens entre eux afin d'ouvrir la discussion. L'intérêt de la chaîne YouTube est de pouvoir visionner l'émission tant dans son intégralité que par séquence. Ainsi, vous pouvez regarder et écouter directement l'écrivain(e) qui vous intéresse. Environ 10 minutes sont consacrées pleinement à chacun(e), format idéal pour accompagner un petit-déj. Évidemment, regarder l'émission en séquentiel et non en continue, en sélectionnant un passage particulier, est une expérience différente de celle vécue face à un écran de télévision avec une temporalité imposée. J'avoue en toute honnêteté ne pas avoir en tête le générique de l'émission, ni en connaître précisément le déroulé. Finalement est-ce que j'apprécie l'émission en tant que telle sans la regarder en entier ou est-ce que j'apprécie seulement le format Interview sélectionné dans une vidéo YouTube d'une dizaine de minutes ? Toujours est-il que j'accroche bien au concept de La Grande Librairie, je trouve que les questions et les réactions de François Busnel sont plutôt pertinentes. 

J'ai particulièrement apprécié l'entretien avec Robert Badinter, qui pour le coup dure 51 minutes. Robert Badinter était l'invité spéciale de l'émission du 31 octobre, à l'occasion de la sortie d' Idiss, un livre publié aux éditions Fayard en hommage à sa grand-mère maternelle. Il retrace le parcours de sa grand-mère, qui a fuit l'Empire Tsariste en s'installant à Paris en 1912, avant de connaître quelques décennies plus tard l'antisémitisme nazi. Un entretien fort en émotion. D'ailleurs, je vous invite aussi à écouter l'émission de France Culture La Grande Table Idées  qui lui était consacrée, animée par Olivia Gesbert.


Sinon, j'ai regardé beaucoup d'extraits vidéo sur la chaîne YouTube de l'INA consacrée aux questions de société. Un regard sur des questions d'ordre sociologique qui permet de relativiser notre société actuelle. Des archives qui font écho à notre actualité et à notre condition. Des témoignages qui éclairent des problématiques qui traversent les décennies.


Entre mes deux oreilles, ma passion pour l'audio prend de plus en plus de place. Nombreuses furent les productions écoutées ces derniers temps.

Début Novembre, j'ai assisté pour la première fois à une séance d'écoute, à l'occasion du Goûter Arte Radio organisé mensuellement à la Maison de la Poésie. Je me rendais pour la première fois dans ce lieux hybride, qui mêle habituellement création littéraire et performances artistiques. Cette fois-ci, le public pouvait envahir la scène, en s'installant confortablement sur des coussins. Enchevêtrement des corps, partage d'un moment plutôt intime. Mon rapport à l'audio en fut totalement questionné. Silvain Gire, directeur éditorial d'Arte Radio, ouvre le bal avec Depêche !, une création hebdomadaire proposée par Olivier Minot. Tous les mardis, il traite une question d'actualité avec (beaucoup) d'humour, en 6 minutes.


Ensuite, fut présenté le documentaire audio réalisé par Inès Edel-Garcia, intitulée « L'amour de leur vie ». Un échange entre une grand-mère et sa petite-fille, une discussion intergénérationnelle autour de l'amour. Touchant, surprenant, sans être dans le nian-nian. Son travail a déclenché une véritable réflexion chez moi à propos des souvenirs. Quels souvenirs aurai-je de mes aînés ? Des photos, des cartes, quelques objets, mais finalement, je n'avais pas tellement pensé à enregistrer leur voix. Pourtant, quoi de plus personnelle que la voix ?

Toujours en éloge du son, j'ai découvert L'Air du son, une co-production de Binge Audio et Audible, présentée par Andréane Meslard. Je vous invite d'ailleurs à écouter l'entretien avec Silvain Gire, un témoignage touchant d'un grand passionné de la radio.

J'écoute aussi régulièrement Le temps des écrivains, sur France Culture. Chaque samedi, une heure est consacrée à une discussion autour d'un thème littéraire, animée par Christophe Ono-dit-Biot. Deux ou trois écrivain(e) sont invité(e)s pour échanger autour de leur œuvre. J'ai été particulièrement touchée par l'émission avec Pauline Delabroy-Allard (lauréate du Prix du Roman étudiant France Culture Télérama 2019),  Olivia de Lamberterie et Sophie Daull, consacrée « À nos chers disparus »

Je vous invite aussi à écouter la dernière émission de Soft Power consacrée à « L'État du Monde » J'ai eu la chance d'assister à son enregistrement en studio, en présence notamment de Luc Bronner, invité principal et directeur de la rédaction du Monde. Il est venu évoquer des questions relatives à l'adaptation du journal au numérique, vu comme une opportunité et non comme un risque. Alors que les médias sont souvent remis en question, Luc Bronner apportait son point de vue sur le travail journalistique de sa rédaction, aussi complexe soit-il. Suite au grand entretien deux chroniques sont faites : l'Invité Innovation et Le club de la presse numérique. Muy Cheng Peich, directrice de l'éducation aux contenus et à l'information de Bibliothèque Sans Frontières, est intervenue, suivi par Séverin Naudet et Gilles Fontaine pour un débat sur la mobilisation des Gilets Jaunes via Facebook. En bref, Soft Power fait état chaque semaine des enjeux liés principalement au numérique. 

À l'écrit maintenant, j'ai découvert le blog de Laura, étudiante dans mon école. Reportages, interviews, chroniques diverses, à propos d' « urban art », de musique et de littérature. 

En pleine saison des prix littéraires, j'ai écris un article à ce sujet sur le site internet duquel je suis rédactrice en chef, FastNCurious.fr. J'y interroge le dispositif même du prix littéraire et ses enjeux quant au devenir de l'édition et à l'aura de l'écrivain(e) récompensé(e). À propos de prix littéraires, j'ai également lu un article du Monde qui évoque le Prix Monte-Cristo. Celui-ci, attribué par un jury de 10 détenus, sera décerné en mai 2019. « L'initiative devrait encourager à porter un regard différent sur les prisons, en mettant l'accent sur la fonction pédagogique qu'y remplit l'éducation nationale. En cellule comme ailleurs, la lecture déverrouille bien des portes closes. »

Pas grand chose de plus, j'écoute plus que ce que je ne lis en ligne. 

Je suis ouverte à toute suggestion de contenus intéressants, audio, vidéo ou écrit.  Joyeuses fêtes ! 

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire