Énièmes réflexions bloguesques

Voilà que les beaux jours reviennent, le temps aussi, l'envie d'écrire ici surtout. J'écris pourtant depuis un an maintenant dans des carnets, au quotidien. Des propos plus intimes. J'en parlais déjà il y a quelques mois dans un article.

Pourquoi revenir ici encore une fois ? 

J'ai toujours été mitigée sur l'utilité de tenir ce blog.

D'abord parce que je remarque que le blog est un média, un vecteur d'opinion, de moins en moins efficace. L'interaction est plus rare.

Ensuite parce que le blog me semble être une perte de temps. Au lieu de prendre une heure pour écrire un article sur un livre, ne ferais-je pas mieux de lire davantage ?

Enfin, je m'interroge sur ma légitimité à parler de mes lectures et à donner mon opinion de manière générale. Je me reconnais dans la première catégorie de critique décrite par Emmanuel Fraisse dans l'ouvrage Discours sur la lecture (1880-2000), une critique « faite de bavardage, immédiate réaction, échange disert et vif, destiné à disparaître une fois la réunion terminée et passée l’actualité. Origine de la critique, ce commentaire périssable et mondain s’est considérablement enflé avec la naissance et l’essor du journalisme. […] Cette critique-là, qui informe, raconte, cite, loue ou condamne, et plus encore mentionne ou tait, n’a guère de prétention théorique. C’est une critique de description, de commentaire. C’est aussi une critique d’humeur distribuant tour à tour le baume et le venin. Elle décerne louanges et blâmes, fait et défait les réputations, et ce n’est qu’au détour d’une phrase qu’elle peut évoquer le statut du livre ou du lecteur »[1].

Si je n'ai pas la prétention d'avoir l'expertise nécessaire pour vous faire part d'une critique vraiment construite et approfondie, j'ai quand même envie de partager mon point de vue de lectrice. Pour vous faire découvrir des choses et aussi pour moi-même. 

Je souhaite lire davantage et je me dis que le blog peut m'aider, me stimuler, me challenger. 

Mes centres d'intérêt évoluent et je lis aujourd'hui de plus en plus de livres "théoriques", autour des sciences humaines et sociales notamment. C'est d'ailleurs dans cette voie que je m'oriente à présent, même si mon avenir est encore un peu flou. Dans tous les cas, je ressens le besoin d'apprendre. 

Les vidéos de Marina sur Journaux de Sylvia Plath (livre que je souhaite lire d'ici peu), ou celles de Buffy Mars à propos de ses dernières lectures me donnent envie de partager de nouveau.

Peut-être que mon retour ici ne sera qu'estival, qu'importe. 



[1] FRAISSE Emmanuel, « Le livre, la lecture et le lecteur dans la critique littéraire en France (1880-1980) » dans CHARTIER Anne-Marie, HEBRARD Jean, Discours sur la lecture (1880-2000), première édition, réédition 2000, Paris, BPI-Centre Pompidou/Fayard, 1989, chap. XXIV ; repris dans l’article de DE LEUSSE Sonia, « Les booktubers, nouveaux critiques ? », Strenae, 2017

18 commentaires :

  1. Je trouve ton article très pertinent et tes réflexions légitimes, sûrement parce que je me pose exactement les mêmes questions sur l'utilité de mon blog comme espace d'expression. Pourtant, je ne peux m'empêcher d'y revenir, comme une inlassable ritournelle.
    Comme toi, j'ai le sentiment que ces média sont de moins en moins efficaces car de moins en moins lus et commentés. Et pourtant... certains sortent vraiment du lot de ces blogs lifestyle et "marchands", et ceux-là je croise toujours les doigts pour qu'ils subsistent. Parce qu'ils m'interpellent, me secouent et me font réfléchir.
    Qu'importe si ton retour est seulement estival, je reviendrai te lire avec plaisir :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ton commentaire Marine.
      Exactement pareil pour moi, je persiste à revenir ici chaque année…
      Effectivement il semblerait que les blogs soient de moins en moins lus et commentés. Je reconnais que moi-même, je prends de moins en moins le temps de lire des articles, même lorsque le sujet m'intéresse. Comme si nous étions habitué(e)s au contenu immédiat, éphémère, rapide à consulter avant de passer à autre chose, avec Instagram, YouTube… Notre "consommation" sur Internet change.

      Au plaisir de te lire également et de te voir par ici ! des bisous

      Supprimer
  2. Je pense qu'on a tous une période d'abandon concernant les blogs que l'on tient. J'avais pensé la même chose et cette pensée m'a permis de réfléchir. Je me suis dis qu'écrire était un besoin, vital même. J'écris dans mes carnets et je sélectionne les articles que je veux rendre publics

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai l'impression que mon blog est cyclique, je reviens toujours un peu aux mêmes périodes.
      Pour ce qui est de sélectionner dans les carnets le contenu que nous souhaitons rendre public, ça me paraît être une bonne idée. Mes carnets seraient une bonne base de réflexion et partir de leur contenu pour publier des articles me permettraient de développer mes idées, de creuser un peu…
      Merci pour ton commentaire en tout cas !

      Supprimer
  3. "D'abord parce que je remarque que le blog est un média, un vecteur d'opinion, de moins en moins efficace. L'interaction est plus rare." Ce n'est pas parce que l'interaction est rare que ce n'est pas efficace. Justement, comme l'interaction est rare comment peux-tu savoir ce que pensent les lecteurs et si tu ne lances pas des réflexions chez eux ? ;P

    Sur la légitimité j'avais écrit un article il y a quelques temps... je ne sais pas s'il répondra tout à fait à tes questionnements mais je peux te retrouver le lien si ça t'intéresse :) Mais en gros l'idée c'est que tout le monde a le droit de parler !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce que je voulais dire par là, c'est que j'ai l'impression que les blogs sont de moins en moins lus. Dumoins, les blogs avec des articles assez longs, du texte. Globalement, nous avons de moins en moins l'habitude de laisser des commentaires, que ce soit sur les blogs ou sur YouTube… Dumoins c'est mon ressenti, la sensation qu'on passe notre temps à zapper le contenu, peut-être parce qu'on a accès à de plus en plus d'articles, de vidéos etc. Moi-même je reconnais que je laisse très peu de commentaires et je regrette parfois de ne pas montrer plus de gratitude envers ceux qui produisent du contenu que j'apprécie.
      Justement, quand il n'y a pas tellement d'interaction, on ne sait pas quel impact on a chez nos lecteurs, ni même si on a des lecteurs. Mais j'espère oui, qu'il est possible de lancer des réflexions chez les gens, évidemment !
      Sinon, effectivement le fait que l'interaction soit rare ne veut pas dire que c'est inefficace. Je préfère engager une vraie réflexion chez deux-trois lecteurs qu'être lue en diagonale par une dizaine.

      Pour la question de la légitimité, je ne sais plus si j'ai lu ton article ou pas mais je vais aller voir ça, ça m'intéresse ;)

      Merci en tout cas pour ton commentaire !

      Supprimer
    2. D'accord, je vois ce que tu veux dire...
      Je pense que ce genre de blog avec beaucoup de textes, des réflexions parfois poussées (genre comme La Nébuleuse, par exemple, moi ou toi sur certains articles, etc.) n'ont jamais été vraiment lu "beaucoup" et ça parce que l'on fait majoritairement notre promo dans un univers très bloguesque (genre l'ancien Hellocoton) et que ce n'est pas le type d'articles populaires. Par contre, si on faisait plus de promo en direction de plate-forme plus dédiées à ce genre de choses, ou de publics plus intéressés ça serait plus facile. Par exemple je voudrais lancer un podcast un peu "société", bon, ben je vais pas aller faire ma promo chez des mordus d'écologie par exemple, qui cherchent en priorité des informations sur ça. Ou si quelqu'un lance un podcast sur les maths, par exemple, il viendra pas m'en parler, parce que et même si ça pourrait m'intéresser, ce n'est pas sur ça que je m'exprime, ni toi. Et donc il y a aussi cette question-là de vers qui on fait notre promo, je pense.

      Voilà le lien de l'article dont je te parlais : http://fuite-en-avant.blogspot.com/2017/11/jaffirme-questionnements-sur-la_31.html
      Je ne sais pas s'il répond tout à fait à ton questionnement, tu me diras ! :)

      Supprimer
    3. Oui tu as raison, je ne sais pas d'ailleurs où nous pouvons faire "notre promotion". Je ne me reconnais plus du tout dans la plateforme qui a remplacé Hellocoton. Je rêve de découvrir d'autres blogs qui amènent des réflexions assez poussées, ou dumoins qui parlent de sujets qui m'intéressent (de sciences humaines, de sujets politiques, de lecture autour de ces thématiques…). Alors si tu connais des plateformes qui regroupent des blogs plus proches des nôtres je suis preneuse !

      Je vais aller voir cet article aussitôt alors, merci pour le lien :)

      Supprimer
    4. Non, je n'en connais pas, je ne sais même pas si ça existe. Une solution peut être de repérer certains de ces blogs (sur Twitter par exemple) et de voir qui ils suivent, peut-être connaissent-ils des personnes qui écrivent un peu le même genre de choses qu'eux.

      De rien ^^

      Supprimer
    5. Oui c'est sûr, de regarder qui commente les articles sur des blogs comme le tien aussi!

      Supprimer
    6. C'est gentil mais moi je pense que je n'écris pas des articles si poussés que ça...

      Supprimer
    7. Je suis un peu votre échange éhé, c'est ce que je fais de mon côté en fait, je fais de la "veille" pour regarder qui publie sur des thèmes proches et du coup je découvre régulièrement de petites pépites (je les mets ensuite dans ma blogoliste en espérant que des personnes aillent fouiner dedans !)

      Supprimer
    8. Je m'empresse d'aller visiter cette blogoliste dans ce cas!

      Supprimer
  4. Je comprends, je me pose les mêmes questions... De mon côté j'ai renoncé à écrire un article sur un livre car je ne tiendrais clairement pas le rythme et comme toi j'ai du mal à me dire que mon point de vue est légitime, surtout quand ce sont des livres déjà chroniqués ailleurs. Cependant, ce n'est pas ce que tu fais uniquement sur ton blog, loin de là. Tu traites de sujets que je ne vois pas passer ailleurs, notamment en sciences humaines ! Ce qui est lassant, ce sont les blogs qui sont des copies de copies de blogs connus... C'est pas du tout le cas du tien qui n'a pas son pareil ailleurs. Et même si la blogosphère est plus confidentielle que youtube par exemple et qu'on y voit en apparence moins d'échanges, ce sont des échanges de bien meilleure qualité. Et de mon point de vue, mieux vaut toucher 5 personnes "pour de vrai" qu'avoir un nombre important de like un peu automatiques... Je défends assez ardemment la blogosphère de ce point de vue, mais il est vrai que du coup il ne faut pas se mettre la pression : on écrit quand on en a envie, quand on en ressent le besoin, quand on pense avoir quelque chose à écrire qu'on n'a pas déjà vu ailleurs, etc. Bref, reste :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, vraiment, pour ton commentaire. Effectivement, je ne parle pas uniquement de mes lectures ici (je l'ai d'ailleurs très peu fait jusqu'à présent). Cependant c'est ce que je souhaite faire de plus en plus, partager ce que je lis, autour de centres d'intérêt qui m'animent de plus en plus, comme les sciences humaines. Justement d'ailleurs parce que je rêverais de tomber sur des blogs qui chroniquent des livres de ce genre, alors j'aspire à créer le contenu que je souhaite lire moi-même… En tout cas, cela me fait plaisir dans un sens que tu aies cette vision là de mon blog. Je reçois ton argumentaire avec grand plaisir ! Et je suis d'accord pour dire que je préfère avoir des commentaires comme ça que des "likes" peu évocateurs.

      Supprimer
  5. Tiens d'ailleurs je viens de lire un article sur la légitimité chez Manon Woodstock dont j'aime beaucoup le blog : https://manonwoodstock.wordpress.com/2018/07/09/la-legitimite/

    RépondreSupprimer