Mémoires d'une jeune fille rangée, S. de Beauvoir

J'ai terminé 2017 et entamé 2018 en compagnie du premier volume de l'œuvre autobiographique de Simone de Beauvoir, intitulé "Mémoires d'une jeune fille rangée".

Elle y décrit sa vie de jeune fille, mais finalement aussi de jeune femme, de son enfance à l'agrégation. 

Ce livre est pour moi une pépite, tellement inspirant. C'est à voir le nombre de pages que j'ai cornées pour me souvenir de certains passages, dans lesquels je me suis reconnue, qui m'ont parlé. 

Simone de Beauvoir a 50 ans lorsque ce livre paraît. 

Elle nous raconte son enfance, sa relation avec ses parents, sa sœur, ses ami(e)s. Son rapport à la religion, qu'elle délaisse finalement très tôt. Ses remises en question. Son questionnement autour de la condition féminine, du mariage. Son émancipation par le savoir. Sa fascination pour l'intellect, son goût d'étudier sans relâche, son temps à la Sorbonne. Sa solitude aussi. Son sentiment de décalage, avec son milieu, avec la société. Sa rencontre avec Sartre

Elle retranscrit la construction de son identité

Je vais paraître très prétentieuse en disant cela, mais ce qui m'a le plus fasciné à la lecture de ses mots, c'est le fait que je m'y reconnaisse. 

Particulièrement dans la différence de valeurs qui creuse parfois un fossé entre ma famille et moi, à une autre époque. Dans cette volonté d'apprendre. Et dans son décalage avec les autres. Je me suis toujours sentie en décalage. Surtout avec ma génération. J'ai souvent eu ce sentiment que je serai quelqu'un, et de comprendre des choses que les autres ne comprennent pas, même si j'ai l'impression d'être méprisante en disant cela. Parce que Simone de Beauvoir est tellement une femme remarquable. Comment oserais-je m'y comparer ? Pourtant je me suis retrouvée tellement reconnaissante, d'avoir pu partager pendant 500 pages ses réflexions, ses passions, ses doutes. C'est en ça que la lecture est fascinante, elle agît parfois comme une thérapie. Et alors que je me sens devenir femme, je trouve le besoin de me nourrir de celles qui ont marqué leur temps.

. . . 



L'as-tu lu ? Qu'est-ce que ce livre t'inspire ? Qu'est-ce que Simone de Beauvoir t'inspire ? 


2 commentaires :

  1. Trop envie de le lire ! J'ai voulu l'acheter la semaine dernière, mais il n'était plus disponible ! Je me suis rabattue sur La Femme Indépendante (que je n'ai pas encore lu !).

    En tout cas je suis contente d'avoir trouvé un blog qui partage ce genre de lecture ! Ca fait plaisir :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connais pas La femme indépendante mais j'imagine qu'il est tout aussi intéressant, si tu écris un article dessus après l'avoir lu n'hésite pas à me le faire savoir :)
      Et bienvenue sur ce blog alors, merci pour ton commentaire !

      Supprimer