Le non-jugement d'autrui


Je me rends compte que ma mentalité évolue depuis quelques temps. Je grandis.

J'ai écouté une vidéo de Marie dans laquelle elle parlait de la notion "se respecter". Elle a dit quelque chose de vraiment intéressant : quand on dit d'une personne (bien souvent d'une femme, d'ailleurs) qu'elle ne se respecte pas, c'est bien souvent finalement parce qu'elle ne respecte pas nos propres valeurs. On pose un jugement sur une personne qu'on ne connaît pas, peu, ou mal. Comment peut-on affirmer que l'autre ne se respecte pas, soit ne fait pas des actions conformes à ses valeurs, alors qu'on ne connaît même pas ses valeurs ? (ou qu'on nie ses valeurs) Et pourquoi cette personne ferait des choses qui vont à l'encontre de ce qu'elle est ?

J'ai souvent l'impression qu'on est très prétentieux. On prétend savoir ce que l'autre vit, ce que l'autre devrait faire ou non dans telle ou telle situation, ce que l'autre ressent, ce que l'autre veut. Alors que, la plupart des temps, nous l'ignorons totalement parce que justement nous ne sommes pas l'autre. Alors oui, on peut parfois être surpris par les comportements de l'autre. Parce qu'on connaît bien cette personne ou qu'on croit bien la connaître. C'est souvent la deuxième option. L'autre nous déçoit parce qu'il remet en question la vision qu'on a de lui. On passe notre temps à interpréter, à essayer de trouver un sens à ce que l'autre fait parce que cela nous rassure aussi.

Je pense que lorsqu'on est exposé aux jugements, on prend du recul sur les jugements qu'on pose sur les autres. Je ne dis pas qu'on ne juge plus du tout, parce que c'est certainement très difficile et à partir du moment où on est un individu on est différent de l'autre et toutes les opinions que l'on a de ce qui nous entoure sont subjectives et sont alors des jugements.

Mais bien souvent je m'entends dire "Ne juge pas cette personne, parce qu'un jour tu seras peut-être à sa place". J'estime qu'on ne peut pas comprendre totalement l'autre parce que nous ne sommes pas cette autre, nous sommes différents. Parfois le comportement de quelqu'un me semble totalement contraire à mes valeurs, bien évidemment je me dis que je serai incapable de faire la même chose, mais il y a toujours une petite voix qui me dit "Tu ne sais pas ce qu'il peut arriver dans la vie, peut-être qu'un jour la vie t’amènera à être dans cette situation".

Je suis en fait régie par ce principe de "ne fais pas aux autres ce que tu n'aimerais pas qu'on te fasse". Et je n'aime pas me sentir jugée parce que je me sens incomprise. D'un autre côté, je fais en sorte que ça ne m'atteigne pas et je n'en veux pas aux autres parce que je me dis que cela m'arrive aussi de juger et que personne ne me connaît aussi bien que moi-même. Je sais ce que je vaux, en quelques sortes.

J'observe aussi que les jugements négatifs qu'on porte sur les autres sont souvent de mauvaise foi et illustrent souvent nos frustrations et un certain mal-être.

Alors, aimons-nous, soyons bienveillants et tolérants, t'en pense quoi ?

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire