Ciné de la semaine


  SAMBA                                                                                                                              


          Rien que la bande originale de Ludivico Einaudi m'a fait aimé le film. Non, plus sérieusement, Samba est un bon film. Une histoire touchante, qui ne tombe pas dans les clichés, avec pas mal de pointes d'humour. Des bons acteurs qui nous offrent de bons moments de rigolades et des moments un peu moins drôles. Je crois que je n'ai pas tout compris à la fin mais peu importe, je suis sorti du cinéma avec l'impression d'avoir passé un bon moment!! 


 ANNABELLE                                                                                                                

          Rien à voir avec Samba, en effet, bien vu Sherlock. Franchement, Annabelle, c'est du flan. Je ne vais quand même pas vous dire "même pas peur". Si, j'ai eu peur à certains moments. Quelques sursauts, mais rien de plus, rien de traumatisant (j'ai bien dormi cette nuit). Mais, franchement, j'ai été assez déçu. 

1) Le cadre du film était à fond dans les clichés : en gros, c'est l'histoire d'un couple qui vit "à l'ancienne", genre hyper catho et tout (l'église par ci, l'église par là, le couple bons petits chrétiens, le libre sur le diable dans la vitrine d'une librairie - normal, ça doit trop attirer les clients -, le prête trop courageux wouahou) . Ils ont un enfant, chouette, le papa finit ses études de médecine et la maman reste à la maison tranquille (à aucun moment on ne parle de son boulot)(ok elle est enceinte et elle accouche mais il pourrait y avoir des références à sa vie active)(en plus elle est blonde), super. Et je ne vous parle pas de la déco de la maison. Plus kitsch, impossible. 

2) Pour continuer dans les clichés, on va parler des actions. D'abord, concrètement, j'ai eu l'impression de voir un mélange des films d'horreurs que j'ai vu jusqu'à présent. Deux trois scènes tout au plus sortaient du lot. Sans vouloir spoiler, le passage avec la radio dans la voiture m'a carrément fait rire. Et puis même, certaines scènes d'horreurs étaient trop répétitives. Il y a de l'idée, mais ça ne me paraît pas suffisant... Franchement, autant The Conjuring a pu me marquer, autant là, je préfère oublier Annabelle. 

3) Et tient parlons en d'Annabelle, et de cette foutue poupée. Sérieusement, qui achèterai une poupée pareil à son enfant???? Votre femme attend un gosse, vous allez réellement lui acheter ça : 


??? Bon, chacun ses goûts, vous me direz. Mais pitié, le jour où j'ai un gosse, ne m'offrez pas ça. 

Bon sinon, il y a quand même un point fort au film. Ward Horton (allias John le grand héro du film). Bon, même si ses talents d'acteurs sont encore à revoir, regardez moi ça : 


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire