Blog&Réseaux sociaux : isolement ou ouverture aux autres?


           Aujourd'hui les gars, Lison est philosophe. Lison se pose des questions (et oui, Lison ne fait pas que bloguer avec humour (ou pas). Et ça, c'est une question que je me suis souvent posée. Et si vous voulez des réponses, vas falloir user votre rétine pendant 5/10 petites minutes. Allez, 5 minutes pour lire un article dans une vie, c'est rien. 
          Les réseaux sociaux et les blogs, la toile d'une façon générale, sont censés connecter les gens entre eux. Ainsi, les blogueurs et autres utilisateurs d'internet forment des communautés fondées autour d'intérêt commun, la mode, la beauté, l'humour, le sport... Qui dit communauté dit forcément "ouverture aux autres", mais pourtant, est-ce que s'ouvrir virtuellement aux autres, c'est la même chose que s'ouvrir aux autres dans la vraie vie?

OUI

"Bloguer, c'est s'ouvrir au monde qui nous entoure"

          Depuis que j'ai un blog, j'ai l'impression de m'ouvrir au monde qui m'entoure. Disons que j'ai pu découvrir un tas de choses, des artistes par exemple, et surtout apprendre un tas de choses en passant de blogs en blogs et en parcourant la toile de fond en comble. Ces choses là, je sais que pour la plupart je ne les aurai jamais apprises sans mon blog, je ne m'y serais même jamais aventurée. C'est grâce à mon blog que je me suis intéressée à la mode à la base, en découvrant ce que c'était que les "fashion week" par exemple (même si aujourd'hui ce n'est pas mon centre d'intérêt premier). Et puis, si vous aussi vous avez un blog, vous êtes bien placée pour savoir que bloguer apporte un regard neuf sur tout le reste. Quand on a un blog, tout ce qu'on rencontre la vie peut faire l'objet d'un article, alors forcément, on essaye de rencontrer plus de choses, plus de gens, de voir des choses différentes, d'envisager certains projets... 

"J'ai grandi avec la toile"

          J'ai parfois l'impression d'avoir grandi avec la toile. J'ai évolué de blogs en blogs tout comme j'ai évolué dans la vraie vie. Je me suis d'abord passionnée par l'écriture, puis par la mode, passion qui fut à l'origine d'un de mes premiers blogs, puis par l'art et la culture, et puis je suis devenue la blogueuse un poil écervelée et un tantinet pommée que je suis aujourd'hui. Grâce à mon blog, j'ai découvert un petit bout du vaste monde de la communication, et j'ai compris que ce monde là m'intéressait, et que peut être j'en ferais mon métier (eh, j'ai dit peut être)(j'aurai bien l'occasion de vous en reparler), et ce grâce à des blogueuses comme Laetitia, Charline, Lucie, Gabrielle, et j'en oublie peut être. Ces filles là, je n'aurai jamais pu recevoir leurs précieux conseils si je n'avais pas découvert leur blog, et je n'aurai jamais découvert leur blog si je n'avais pas commencé le mien... 
Je me demande parfois quelle genre de personne je serais si je n'avais pas découvert la blogo. Qu'est-ce que ma vie serait aujourd'hui si il n'y avait pas eu internet. Ce que je connaîtrai, ce que je ne connaîtrai pas. Faut dire, j'ai eu mon premier blog à l'âge de 11 ans, j'en ai aujourd'hui 15, inutile que c'est une période où on se forge sa personnalité (ah, l'adolescence, l'âge bête, je vous vois venir). Alors forcément, je me pose la question...

"Internet, ça rassemble les gens"

          Oui, c'est vrai, comme je le disais en début d'article, des communautés se créent grâce à internet. Hellocoton rassemble les blogueuses qui ont pour point commun le plaisir de bloguer. En passant de blogs en blogs, j'ai pu rencontrer des personnes avec qui j'ai des points communs, au delà d'avoir un blog. Imaginez une vie sans réseaux sociaux, sans blog, sans internet : où est-ce que vous trouveriez des personnes partageant les mêmes centres d'intérêt que vous? Partout, vous me direz! Mais oseriez vous leur parler? Peut être moins. Derrière un écran, les choses sont plus faciles. Ce qui n'est pas forcément un bon point... Derrière un écran, il est plus facile de parler aux gens (même si c'est différent que de parler aux gens dans la vraie vie). Il est aussi plus facile de les critiquer, n'est-ce pas. Sur la toile, c'est facile de trouver des gens qui nous ressemblent. C'est écrit dans leur bio, en un clic, on connait leur passion. En deux clic, on est "ami" avec la personne. En trois clic, on discute avec elle. Dans la vraie vie, il n'est écrit sur le front de personne "j'aime la mode et la communication" "j'aime les blogs" (la preuve, j'ai beau m'identifier dans pleins de personnes sur la toile, en réalité, je me sens complètement seule dans mon délire). Alors les plus timide resteront dans leur coin. Et les personnes "normales" iront vers les autres dans la vraie vie, engageront la conversation pour en savoir un peu plus sur leur personnalité, et c'est ainsi que deux personnes vont se découvrir des points communs et devenir amies. Dans la vraie vie, il y a un côté intriguant dans la rencontre qu'il n'y a plus avec les réseaux sociaux et les blogs.

NON 

"Bloguer, c'est virtuel?"

          Et puis en même temps,  j'ai parfois l'impression de m'isoler avec mon blog. 
          Quand j'ai commencé à bloguer, je me souviens d'une mauvaise période où j'avais le sentiment d'être "enfermé" dans mon écriture. A l'époque j'avais un blog sur Skyrock (la plateforme par excellence n'est-ce pas) sur lequel je postais des textes qui parlaient implicitement de ma vie. Et puis j'ai fini par arrêter en me rendant compte que plus ça allait, plus je décrivais une vie dans mes textes qui n'étaient plus la mienne parce que tout simplement à cause de mon blog, j'avais l'impression "de ne plus vivre vraiment"
          Et puis bloguer, ça reste virtuel. Aujourd'hui, je le vois différemment parce que j'ai grandis depuis les blogs Skyrock (heureusement en fait), et je sais prendre le recul nécessaire avec ce que j'écris et ce que je vis, avec ce la vie affichée par les internautes et ce qu'est leur vie en réalité. Ça ne veux pas dire que je ne suis pas moi même sur mon blog, ou que je vous mens, que ce j'écris ne correspond pas à ma vie réelle. Au contraire, j'ai de plus en plus l'impression d'être moi même sur mon blog. Pour en revenir au fait que j'ai grandi avec la toile, en fait, je veux dire par là que mon blog m'a permit de découvrir qui je suis, m'a permit de révéler en moi des passions, quelque chose d’innée et de tellement évident, même si quand je suis née, tout ça n'existait pas (ou presque pas).

"Les internautes montrent le meilleur d'eux mêmes" 
           Mais il ne faut pas oublier que les blogueurs, moi y compris, offrent le meilleur d'eux même. On est sois même dans nos articles (sinon, ça se sentirait)(et puis l'aspect "personnel" différencie un blog d'un site internet ordinaire), mais sur internet, on ne laisse paraître que ce qu'on a envie de laisser paraître (ou du moins on essaye). Une blogueuse qui affiche h24 des photos qui pourraient en faire rêver plus d'une et qui donne l'impression d'avoir une vie parfaite n'en a pas forcément une, internet n'est pas toujours le reflet de la réalité. Mais c'est quoi la réalité? Pour moi, mon blog, ça fait partie de ma vie. A la fois de ma vie réelle parce que j'y pense toute la journée, et de ma vie virtuelle parce que tout ce que je fais sur internet tournent autour de mon blog? Même pas sure. Quand je suis avec mes amies, au lycée par exemple, je zappe complètement tout ça. A croire que pour moi la vie réelle se distingue bien de la vie virtuelle, même si ma vie virtuelle est influencée par ma vie réelle et inversement (oulah, je sens que je vous perds)(si vous vous arrêtez là dans la lecture de cet article sans fin, je vous pardonne).
          Et c'est pour ça qu'il y a une part d'isolement dans les blogs et les réseaux sociaux. 
          Oui on s'ouvre aux autres, c'est vrai, on se connecte aux autres. Mais on ne voit que le meilleur de chacun (enfin moi c'est ce que je vois)(les talents de communicant d'un tel, les talents artistiques d'un autre, le bon goût de telle blogueuse mode, etc). Et la vrai vie, c'est pas ça... Après j'irai pas jusqu'à dire non plus que tout est idéalisé sur le web (c'est faux), parce que le web est un excellent outil pour pousser un coup de gueule, pour raconter ses mésaventures sentimentales ou autres, pour montrer les mauvais côté de notre boulot, tout ça. Mais bien souvent, quand on pense aux blogueuses on se dit "ah, leur vie parfaite". Non. 

"Quand la vie virtuelle empiète sur la vie réelle..."

        Et puis parfois bloguer est un facteur d'isolement parce que notre vie virtuelle dépasse notre vie réelle. Le virtuel empiète sur notre vraie vie, si vous préférez. Quand on se lève le matin, on pense blog. Quand on se couche le soir, on pense blog. Je vis pour bloguer. On blogue pour vivre. Comme vous préférez. Certaines en font même leur boulot. Parfois même, j'ai juste envie de bloguer toute la journée (= j'ai juste envie de rester comme une larve en pyjama devant notre ordi toute la journée)(= je me transforme en ours des cavernes). J'ai plus envie de sortir (sauf pour aller dans des restos pour prendre des photos pour les poster sur notre blog). C'est la fin. Ouais bon, j'exagère un peu. Mais c'est vrai que depuis que j'ai repris du poil de la bête sur la blogosphère, j'ai moins envie de voir les autres (je deviens pas associable non plus hein)(et mon blog n'est pas la seule raison à ça, mais c'est une raison qui n'est pas négligeable).

"A 15 ans, avoir un blog, c'est être en décalage avec sa génération?"

           Ceci dit je pense que ce manque d'envie à m'ouvrir aux autres dans la vraie pour le coup avec mon blog est lié à mon âge. J'ai 15 ans. Que 15 ans. Ouvrez les yeux, vous verrez que beaucoup de blogs sont tenus par des nanas (et des gars)(je vous oublie pas ça va) qui ont la vingtaine, c'est le cas de la plupart des blogs que je suis. Alors parfois, je me sens un peu en décalage avec ma génération. Les blogs m'influencent, alors j'ai envie de vivre les mêmes choses que certaines blogueuses sauf que celles ci les vivent à 25 ans. Et puis autour de moi (dans la vraie vie), personne ne me parle de blog. Je connais quasiment personne qui lit des blogs (ou alors, c'est tabou), je connais encore moins des gens qui écrivent sur la toile comme moi. Pourtant, tout à l'heure, j'ai lu ceci. 200 000 000 de blogs dans le monde en 2013, 45% des internautes lisent des blogs de façons régulière, ce qui représente près de  18 millions de français.  


Et ouais mon gars. Donc, il y a forcément des personnes de mon entourage qui s'intéressent aux blogs non?? C'est bête, mais je n'en ai pas l'impression...  C'est aussi pour ça que mon blog me "gêne autant", je n'ose pas en parler, pas parce que j'ai des choses à cacher que je raconte sur mon blog, juste parce que je ne sais pas, j'ai l'impression que ma famille et les 3 quarts de mes amis sont à mille lieux de tout ça. 

"Plus on est nombreux, plus on se sent seul"

          Sur la toile, même quand on a pas 15 ans, on a vite fait de se sentir seul, et isolé. En 2013, il existait 200 000 000 de blogs. Plus on est nombreux, plus on se sent seul. C'est paradoxal, je sais. Mais c'est vrai. Parfois j'ai l'impression de bloguer dans le vide. D'être seulement "une blogueuse parmi tant d'autres". "Qu'est-ce que je peux apporter de plus moi?". Si vous saviez le nombre de fois où je me suis posée la question, et je ne pense pas être la seule. Pourtant, on est tous unique, on a tous quelque chose de nouveau à apporter sur la toile... Qu'est-ce que t'attends alors pour te lancer?



           Si tu lis ceci, c'est que tu as lu tout ce qui a écrit ci dessus (ouais bon a va on me l'a fait pas à moi, je sais que tu n'as fait que lire en diagonale). Tant pis, (et merci si t'as vraiment lu)(même moi je sais pas si j'aurai réussi), t'as peut être un avis sur la question. Quand tu twittes, quand tu blogues, quand tu actualise ton fil d'actualité facebook, quand tu like une photo instagram, t'as l'impression de t'ouvrir aux autres ou de t'isoler? 














Eh!! Mon article a été sélectionné par Hellocoton aujourd'hui!!  Un petit par pour HC... un grand pas pour Plumaline, merci beaucoup! (en plus, mon article paraît à côté de celui de Diglee, la classe)

25 commentaires :

  1. J'ai adoré ton article, je le trouve vraiment touchant et réaliste, bravo à toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci c'est trop gentil!! :)

      Supprimer
    2. et je trouve aussi que bloguer, c'est à la fois s'ouvrir et s'isoler : je pense qu'on s'ouvre à plus de choses et de gens, mais si on n'y prend pas garde, en s'isolant de gens qu'on connait déjà

      Supprimer
    3. Tout à fait, complètement d'accord avec toi!! Et malheureusement bien souvent même si les personnes auxquelles on s'ouvre sur la toile nous apporte souvent beaucoup, elles n'ont pas la même valeur que celles qu'on connaît déjà dans la vraie vie...

      Supprimer
    4. Oui, je susi d'accord, c'est parfois difficile à accepter, mais c'est le cas ! Par exemple, même une "blopine" qu'on adore, avec qui on parle H24 par SMS/mail/etc, on ne pourra pas aller en ville avec elle, au cinéma, se retrouver facilement autour d'un chocolat chaud ... ALors que les personnes que l'on connait déjà, on peut beaucoup plus facilement les voirs, et donc partager des choses plus matérielles avec elles ! Cela n'empêche pas de lier des amitiés avec des blopines, mais je pense que ce sera totalement différent comme relation.

      Supprimer
  2. J'aime beaucoup tes articles mais quand tu nous montreras des images de tes looks? http://thedangerousworldoffashion.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour l'instant ce n'est pas prévu au programme et il n'a jamais été trop question d'écrire ce genre d'article sur mon blog :) déjà parce que je n'ai pas d'appareils photo et personne pour me prendre en photo, ensuite parce que shooter des tenues prend du temps que je préfère consacrer à autre chose et puis je ne tiens pas trop à ce qu'il y est un tas de photos de moi sur mon blog :)

      Supprimer
    2. Ha d'accord,est-ce que tu pourras faire un article sur des blogs étrangers? http://thedangerousworldoffashion.blogspot.fr/

      Supprimer
    3. C'est à dire? Parler de blogueuses anglaises par exemple? Pourquoi pas :)

      Supprimer
    4. Oui et si tu en suis de d'autres pays :)

      Supprimer
    5. Je t'avoue que j'ai souvent "la flemme" de suivre des blogs étrangers, quand c'est blog mode je suis la blogueuse sur instagram (pour les photos, pas de barrière avec la langue), mais les blogs que je suis c'est pour lire leurs articles et quand les articles ne sont pas en français... Ceci dit il y a pleins de jolis blogs (qui sont surement cool en plus) étrangers que j'ai laissé de côté mais dont je pourrais parler dans un article... je garde cette idée dans un coin de ma tête!! :)

      Supprimer
  3. A 15 ans, tu as tour compris, bloguer c'est à la fois du virtuel, il faut donner mais pas trop... Il faut savoir doser :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas si j'ai tout compris... Mais en tout cas toi oui, je partage ton avis ;)

      Supprimer
  4. Salut Lison, alors pour te dire j'ai mis exactement 7 minutes pour lire attentivement ton article. Car je suis actuellement chez le coiffeur, il m'a d'ailleurs mît des trucs sur les cheveux et je dois attendre 15 minutes avant de pouvoir les enlever. Du coup j'ai le petit minuteur a côté de moi l'histoire de pas oublier .. Enfin bref, j'ai beaucoup aimé cet article comme tout les autres d'ailleurs mais celui la plus particulièrement car je me sens concernée. C'est fou moi aussi je me pose pleins de questions par rapport a mon blog et qu'est ce que cela m'apporte vraiment finalement? Car au final internet/les blogs c'est virtuel, ça ne se touche pas. Imaginons demain on aurait plus internet ni d'ordinateur qu'est ce qu'il nous resterait de tout ça? Toutes ces heures qu'on a passer a blogger, a échanger avec qui pourrait on le partager? Nous nous connaissons par le biais de nos blogs, nous avons apprit a nous connaître car on partageait quelque chose : notre passion pour les blogs. Quand je regarde autour de moi j'ai l'impression d'être un peu dans une bulle, Parceque finalement je ne partage pas ce que j'écris a mon entourage je le garde un peu pour moi et pour celles qui me lisent, j'écris pour des blogueuses et non pour mes amies. Donc au final on s'ouvre a nos lectrices car dans un sens elles nous comprennent un peu car sinon elles ne liraient pas nos posts mais d'autre part on se renferme dans un monde complètement différent de notre quotidien.
    Enfin bref, j'espère que tu auras compris ce que je voulais dire haha.

    Je te fais pleins de bisous
    http://sofunnygirl.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je partage à fond ton avis, je comprends tout à fait ce que tu entends par le fait de "se sentir dans une bulle, un monde complètement différent de notre quotidien", je crois que je ressens un peu la même chose :) en même temps bloguer fait parti de mon quotidien, mais c'est tellement en décalage avec le lycée, ma famille, mes amies (tout le reste de mon quotidien en somme) que j'ai parfois l'impression de mener une double vie!! Quant à ce qu'il resterait de tout ça si internet disparaissait par exemple, je ne sais pas... Difficile de parler de souvenirs quand ça concerne le virtuel mais j'imagine que ça laisserait quand même des traces :) et puis certaines font vraiment des rencontres via internet, qui se concrétisent dans la vraie vie!! Merci beaucoup en tout cas d'avoir encore une fois laissée une trace de ton passage sur mon blog et d'avoir pris 7 minutes pour lire mon article ;)

      Supprimer
  5. Et bah, cette question mérite reflexion.. À force de vouloir être présent sur la toile, est-on absent dans la vraie vie ? Je pense que la solution est de trouver un équilibre, de savoir ne pas dépasser certaines limites et de s'autoriser de temps en temps des breaks.
    Je ne sais pas si tu as lu les 2 derniers articles de Lisa Make My Lemonade, mais cette question y est partiellement abordée mais le débat fait rage dans les commentaires de l'avant dernier article ( pas loin d'une centaine ).
    Certains expriment vraiment des opinions, mais d'autres ne sont qu'agressivité et méchanceté gratuite, ce qui rejoint ce que tu disais sur la critique facile de derrière son écran.

    Des bisous bisous
    Clémence

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ton commentaire clémence!! J'ai lu le dernier article de Make My Lemonade qui évoque ces commentaires agressifs mais je n'ai pas eu la curiosité de lire l'article précédent, je vais y aller de ce pas :)

      Supprimer
  6. Effectivement c'est un sujet qui donne matière à réfléchir. Je pense que quand j'était plus jeune je me suis enfermée dans le virtuel pendant une période, mais au final j'ai tout de même appris énormément et je ne regrette rien. C'est vrai qu'il y a tellement d'article à lire, de vidéo à voir, on se laisse vite emporter.
    Je crois que si je n'avais pas eu de nombreux blogs durant ces dernières années, j'aurais tout de même eu besoin de m'exprimer, j'aurais probablement écris beaucoup plus dans mon journal, pris des photos de tout ce que je faisais et gardé tout pour moi. Je préfère de loin le partage bien que parfois l'on reçoivent des avis très négatif, je me suis également fait des ami(e)s que je ne voudrais perdre pour rien au monde. J'ai découvert de nouvelles cultures, de nouveaux films, de nouveaux artistes de tout les genre, et tout ça grâce aux système de commentaires et autres blogs que je suit.
    Internet, la blogosphère, c'est comme tout le reste, ça peut être très positif comme très négatif, tout dépend l'usage qu'on en fait. Il y a un temps pour tout, il faut savoir dire stop, faire autre chose, se déconnecter et partager des moments avec ses proches IRL.
    En tout cas j'ai été assez surprise de lire que tu n'as que quinze ans, je pense que tu as largement la maturité nécessaire pour gérer tout ça très bien. ;)

    http://charlieleschroniques.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, tu as raison, internet et la blogosphère peuvent apporter beaucoup de choses, autant de choses positives que de choses négatives, mais tout dépend de l'usage qu'on en fait!! Il faut savoir prendre du recul avec tout ça et c'est ce que j'ai essayé de faire avec mon article et je suis très flattée par ton commentaire en tout cas!! Merci beaucoup et à très bientôt j'espère :)

      Supprimer
  7. Si ça peut te rassurer, j'ai certes aujourd'hui 24 ans mais j'ai eu mon premier blog à 11, aux débuts du web, à l'époque des skyblogs, de frontpage et des forumactifs.
    J'étais certes en décallage par rapport aux jeunes de mon âge, mais finalement je ne regrette rien, c'est ce qui fait aussi ce que je suis devenue aujourd'hui.
    Je pense que l'essentiel n'est pas de "suivre" mais de faire les choses dans lesquelles on peut s'épanouir et où on se sent bien :)

    Je découvre au passage ton blog (merci la une !) et comme c'est bien chouette par ici, je repasserais ;)

    http://presseagrume.hol.es

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sure, mais si je peux me sentir en décalage avec mon blog (et pour d'autres raisons) par rapport à mes amis et à mon entourage, ce ne sera pas la raison pour laquelle j'arrêterai parce que mon blog me permet de m'épanouir et m'apporte beaucoup!!
      Je suis ravie de voir de nouvelles têtes sur mon blog (merci la une comme tu dis!!!), à très bientôt alors avec plaisir ;) bisous

      Supprimer
  8. Superbe billet (que j'ai mis bien plus que 5mn à lire, pour ton information personnelle :))
    Alors OUAIS, je m'ouvre au monde grâce à mon blog, et grâce aux réseaux sociaux qui l'entourent. Je me désinforme, n'ai pas la télé, n'écoute plus les infos, alors les trucs capitaux je les apprends chez les copines ou les copains de la toile...
    Ensuite NON, je ne montre pas que le bon côté de moi même (la preuve j'ai écrit un billet aujourd'hui qui prouve à la face du monde par A + B que je finirai vieille fille dévorée par ses chats -et c'est sérieux en plus- )
    Enfin SI C'EST VRAI, la vie virtuelle empiète sur ma vie réelle.... Je pense blog la plupart du temps quand je suis pas au boulot, du coup le "profite du moment présent" n prend un sacré coup dans la gueule, j'avoue :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ton avis là dessus!!! C'est vrai qu'avoir un blog et lire les blogs des autres et un excellent moyen de s'informer sur pleins de sujets...
      Pour le fait que souvent nous montrons le meilleur de nous même, j'ai nuancé mes propos parce qu'après réflexion c'est vrai, en particulier pour les blogueuses "humeur" comme nous, que nous montrons souvent nos défauts (avec humour) ;)

      Supprimer